Pour découvrir l’histoire et le système de succès de Liam, rejoignez notre communauté ORA en cliquant ici.

Comme le dirait une de mes meilleures amies Sione Lauaki,

« Les moments difficiles ne durent pas, les gens fort oui. »

sione lauaki

J’ai eu ma juste part de temps difficiles. Je ne serais pas la personne que je suis aujourd’hui sans ces moments difficiles et ces combats dans ma vie. La force et la croissance ne passent que par l’effort et le travail avec abnégation. 2012 a été le tournant de ma carrière de rugby mais si nous remontons un an plus tôt, la saison 2011 a dû être l’un des moments les plus difficiles de ma carrière. Pendant la majeure partie de ma première carrière All Black, j’étais dans et hors de l’équipe, mais en 2011, j’avais finalement scellé une place dans l’équipe et avec une Coupe du monde à domicile, c’était une année très excitante. À la veille de l’annonce de l’équipe de la Coupe du monde de rugby, j’ai raté la sélection. J’étais dévasté. J’ai eu beaucoup de déceptions auparavant, mais celle-ci était difficile à avaler. Mon père disait toujours que «tout se passe pour une raison et vous devez avoir confiance qu’il y a des choses plus grandes et meilleures pour vous si vous travaillez dur et faites confiance à votre destin ». J’ai eu une grande opportunité d’aller à l’étranger mais quelque chose à l’intérieur de moi me disait de rester et de me battre, et la personne que je suis,  savait que je devais rester et me battre. Après la déception, je suis retourné directement dans ce que j’aime, jouer au rugby. Je me suis entouré de bonnes personnes avec le même état d’esprit que moi et nous sommes allées travailler. En 2012, nous avions une nouvelle équipe d’entraîneurs chez les Chiefs et ils m’ont interpellé sur mon jeu et ce que je devais changer pour récupérer ce maillot noir des All Blacks. Premièrement, je devais comprendre ce qu’ils attendaient de moi et si j’étais disposé à le faire. J’avais besoin de mieux comprendre ce que cela signifiait d’être un numéro 6 et d’avoir une autre dimension physique. Chaque jour, je suis allé là-bas pour gagner le respect de mes coéquipiers et de mes entraîneurs grâce à mes efforts et à mon attitude. Je visualisais chaque jour ma feuille de route vers le succès et je m’y tenais. Mon équipe de soutien a partagé avec moi ce cheminement afin d’y arriver. Avec cette nouvelle mentalité et une meilleure compréhension, quatre ans plus tard, j’avais gagné ma sélection pour la Coupe du Monde de Rugby 2015 avec la Nouvelle-Zélande. J’ai toujours traversé des moments difficiles et des combats internes, mais avec un état d’esprit plus fort et un système solide, j’ai senti que j’étais capable de traverser tout et de continuer à avancer.

Liam Messam, co-fondateur ORA CBD

LE SYSTÈME DE RÉUSSITE, SELON LIAM MESSAM

  • Décidez ce que vous voulez et allez-y.
  • Reconnaissez vos défauts  et vos axes d’amélioration.
  • Entourez-vous des bonnes personnes qui peuvent vous aider à travailler.
  • Créez une image de votre idéal et une feuille de route pour y arriver avec l’aide de votre entourage.
  • Réveillez-vous et concrétisez votre plan TOUS LES JOURS.
  • La cohérence est votre plus grand allié.